Photographe d’atelier et Photographe des Mégalithes (3). Joseph-Marie Coupé à Auray (1834-1895)

image_pdfimage_print

Joseph-Marie Coupé a été photographe au 19 Place de la Mairie à Auray (Morbihan) de la fin des années 1880 aux premières années 18901. A côté d’une activité de photographe d’atelier portraitiste pour la petite bourgeoisie alréenne, il commercialise des cartes photos souvenirs sous l’intitulé « Vues et des Paysages d’Auray et des Environs » sous divers formats : CAB2, CDV3 et tirage albuminé. .

1. Quelques éléments biographiques

Voici la notice que Hervé Lestang consacre au photographe alréen sur son site Portrait Séipa : « A rapprocher de Joseph Marie Coupé, capitaine d’infanterie de marine en retraite, qui est décédé en 1895 place de la Mairie où il était domicilié depuis plus de quinze ans. Enfant naturel d’une lingère, Joseph Marie Samson est né le 7 novembre 1834 à Auray. Il sera légitimé six ans plus tard par le mariage de sa mère avec Vincent Coupé. A l’âge de 18 ans, il s’engage comme simple soldat dans l’infanterie de marine. Il finit sa carrière au grade de capitaine auquel il est nommé le 22 octobre 1870 peu de temps après avoir été blessé à la bataille de Sedan. Le 10 juin 1871, il est fait chevalier de la Légion d’honneur. En retraite, il revient à Auray, sa ville natale, où il épouse le 4 mars 1873, Maria Dagorne qui n’a pas 18 ans. Le couple aura sept enfants dont deux sont morts en bas âge. On imagine que la pension militaire de Joseph Marie Coupé n’était pas suffisante pour faire face à ses charges de famille. En 1877, il est receveur d’octroi. Par la suite, il a pu compléter ses revenus en exerçant une petite activité de photographe jusqu’à son décès le 26 juin 1895 à l’âge de 61 ans »4.

2. Le Portraitiste

Sa production de portraits semble avoir été faible. Il est vrai qu’il n’a été actif qu’une dizaine d’année et qu’Auray est une petite ville. Les bourgeois pouvaient préférer aller se faire prendre en photo à Vannes chez Alexandre Laroche dont la réputation n’était plus à faire, ne lui laissant qu’une population moins fortunée.

Il fait des portraits en format CDV et en CAB. Les tirages de portraits sont signés « J. COUPE – AURAY » imprimé en rouge en bas du carton sous la photo. L’arrière peut être décoré des coordonnées complètes de Coupé, avec l’indication du fabricant du carton auquel il reste fidèle, qui signe Tochon Lepage Paris ou A.L Paris. (A. Lepage Ainé). Cette marque existe encore en 19335.

3. Les photographies souvenir touristiques

3.1. Formats

Il tire ses clichés de vues touristiques en majorité en format CAB, mais on trouve aussi des CDV. Les CAB sont soit en feuilles volantes (10 x 15 cm) soit collées sur carton. Si le dos est vierge, il y appose systématiquement le tampon humide de l’atelier. Les dos carton imprimés, mettent en avant l’auteur et son adresse, mais aussi la mention « Vues et Paysages d’Auray et des Environs »,

3.2. Dos

On connait trois versions différentes de marquage pour les dos de ses photos de paysage. La première met en avant son métier : « J. Coupé / Photographe ». Les suivantes revendiquent une propriété artistique : « Photographie /J. Coupé ».

3.3. Distribution

Auray est une ville touristique agréable avec ses vieilles maisons et le port de Saint-Goustan, On y va facilement en train, on peut s’installer dans un hôtel confortable et chaque jour aller visiter un lieu différent aux alentours : Carnac, Locmariaquer, Sainte Anne d’Auray, le champ des martyrs. La boutique de J. Coupé, en plein centre-ville, est l’endroit idéal pour acheter des photos souvenirs avant de reprendre le train.

Les tirages de J. Coupé sont également vendus au Musée James Miln à Carnac par l’intermédiaire de Zacharie Le Rouzic, jusqu’à ce que celui-ci s’achète, en Septembre 1891, un appareil photo et commercialise sa propre production La vente de tirages photos est une source importante de revenu. A titre d’exemple, en 1892, elles rapporteront 4 fois plus à Zacharie que ses émoluments de gardien de musée6.

3.4. Production et datation

Joseph-Marie Coupé propose plus d’une vingtaine de clichés de monuments mégalithiques du secteur. Carnac est majoritaire dans la photothèque non exhaustive que nous présentons : alignements du Ménec (6 vues), alignements de Kermario (5 vues), Carnac autre (4 vues), Plouharnel (1 vue), Locmariaquer (5 vues) et Quiberon (1 vue). Sa production est de qualité correcte grâce au format CAB qui permet d’obtenir un certain niveau de détail.

Hervé Lestang situe son son activité entre 1885 et 1895, mais certains de ses clichés sont plus anciens. Son cliché « Carnac – vue du Mont St Michel » est postérieur à 1879 car le presbytère de Carnac est présent. Le cliché « Plouharnel – Dolmen de Crucuno » est quant à lui antérieur à l’achat du dolmen par l’État vers 1882/1883 car la borne Propriété de l’État n’est pas encore posée et le dolmen est encore utilisé par le propriétaire pour stocker du matériel7. Trois tirages, un de la Table des Marchands, un du Grand Menhir Brisé et un des alignements de Carnac, sont datés « 1888 », ce qui nous donne un terminus ante quem pour les prises de vue. Le cliché du Grand Menhir Brisé ne présente pas les barrières de protection en bois installées en 1888. Au vu de ces éléments, il est donc raisonnable de décaler la fenêtre entre 1880 et l’été 1888.

Sa photo du dolmen de Crucuno fait partie des plus anciennes connues puisqu’elle montre, comme celle de Laroche, un des orthostates du couloir encore en place qu’on ne connait que par le dessin de Blair et Ronald en 18328. Cet orthostate n’apparaît déjà plus sur les clichés vers 1888 de Neurdein.

4. Personnages

Ses clichés sont rarement animés, et quand un personnage y apparaît, il est seul : une jeune fille en coiffe et souliers sur le cliché de Crucuno, un jeune paysan en sabot sur le cliché de Kerderf, un garçon perché au loin sur un menhir sur le cliché de Kermario.

En revanche, deux personnages apparaissent de manière récurrente :

  • . Un homme assis par terre, jambes écartées, la semelle cloutée de ses chaussures bien visible, en chapeau breton, blouse typique du pays d’Auray est présent sur le cliché du Géant du Ménec, du dolmen de Mané-Kerioned et sur celui d’un autre dolmen non situé.
  • Un deuxième personnage en tenue plus citadine, sans blouse, avec un gilet à chaîne et un plastron est présent sur 2 clichés de Kermario et un cliché du dolmen de Kériaval. L’un des deux est certainement J. Coupé lui-même.

5. Parutions

Les publications qui ont utilisées des clichés de Joseph Coupé sont nombreuses. Nous en avons choisi trois qui nous paraissent significatives

5.1. : L’Album National (vers 1893)

Deux de ses clichés sont utilisés et crédités dans l’Album National (vers 1893). L’un, dans le 3éme fascicule, avec la légende : « Carnac – alignements de Ménech » et l’autre, dans le 9ème fascicule : « Carnac – porche de l’église St Cornély ».

5.2. France album de A. Karl (1893)

France Album est une publication mensuelle publiée de 1893 à 1896 par le dessinateur A. Karl (dont on sait rien). Elle proposait un véritable tour de France constitué de « vues pittoresques, monumentales et artistiques dessinées d’après nature ». Chaque fascicule est dédié à un arrondissement. Le n°12, paru en 1893, dédié à celui de Lorient (Morbihan) est l’un des derniers basé sur des dessins plutôt que sur des photographies. de la France. Sur les 32 dessins de cette livraison, 15 montrent les monuments mégalithes de Carnac et du Morbihan sud.

Les indications « dessins originaux par A. Karl » et « dessinée d’après nature » apparaîssent ici comme malhonnête, puisque au moins cinq dessins reproduisent des clichés de Joseph Coupé9. Mais le dessinateur cache l’information à ses lecteurs, afin de garder le change.

5.3. Histoire de France illustrée (1909)

La librairie Larousse fait réaliser pour cet ouvrage un dessin plus précis et plus étendu sur la gauche que celui de A. Karl, là encore, directement à partir d’un tirage de Joseph Coupé, sans que le photographe alréen ne soit crédité.

6. Cartes Postales

Sa veuve édite brièvement de 1899 à 1901 une partie de ses clichés en carte postale sous le nom d’éditeur “Vve J. Coupé Phot. Auray”.

7. Catalogue des clichés Coupé représentant des monuments mégalithiques

Photothèque Coupé (23 photos mégalithes + 4 photos de Carnac Ville. Même si Coupé ne donne pas de N°, il indique la commune. Classement géographique : Carnac Ménec (6), Carnac Kermario (5), Carnac Autre (4), Carnac Ville (4), Locmariaquer (4), Plouharnel (1), Saint-Philibert (1), Saint-Pierre-Quiberon (1), à situer (1).

  • JC-Carnac-Ménec-1 : CAB / Carnac. Alignements du Ménec vue depuis le sud-ouest / Dos carton imprimé et mention manuscrite: « Menhirs de Carnac, Bretagne, 1888 »
  • JC-Carnac-Ménec-2 : CAB / Carnac. Le Menec / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac Menhirs au Ménec »
  • JC-Carnac-Ménec-3 : CAB / Carnac. Géant du Ménec / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac, le Géant du Ménec »
  • JC-Carnac-Ménec-4 : CAB / Carnac. Le Ménec / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite : « Carnac, Le Ménec »
  • JC-Carnac-Ménec-5 : CAB : Carnac. Le Ménec / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite : « Carnac, Le Ménec »
  • JC-Carnac-Ménec-6 : CAB : Carnac. Le Ménec, Cromlech. Feuille / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et Mention manuscrite « Cromlech du Ménec »
  • JC-Carnac-Kermario-1 : CAB / Carnac. Kermario / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Kermario »
  • JC-Carnac-Kermario-2 : CAB / Carnac. Kermario / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Kermario »
  • JC-Carnac-Kermario-3 : CAB / Carnac. Kermario (début file Nord ?) / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Carnac, les alignements »
  • JC-Carnac-Kermario-4 : CAB / Carnac. Kermario / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac Kermario I »
  • JC-Carnac-Kermario-5 : CAB : Carnac. Kermario / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac Kermario II »
  • JC-Carnac-Autre-1 : CAB / Carnac, Dolmen de Mané Kerioned / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Carnac Dolmen de Kérioned »
  • JC-Carnac-Autre-2 : CAB / Carnac, Dolmen de Keriaval / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite  « Carnac Dolmen de Kériaval »
  • JC-Carnac-Autre-3 : CAB / Carnac. Grand Menhir de Kerderf / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite «Grand Menhir de Kerderf »
  • JC-Carnac-Autre-4 : CAB / Carnac. Menhir du Manio / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac Menhir du Manio »
  • JC-Carnac-Ville-1 : CAB / Carnac, porche Nord de l’église / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac, Portique de l’Église »
  • JC-Carnac-Ville-2a : CAB / Carnac, Fontaine St Cornély / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac, Fontaine St Cornély »
  • JC-Carnac-Ville-2b : CAB / Carnac, Fontaine St Cornély / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Carnac, Fontaine St Cornély »
  • JC-Carnac-Ville-3 : CAB / Carnac, Vue depuis le Mont St Michel / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac »
  • JC-Carnac-Ville-4 : CAB / Carnac, Croix du Mont Saint-Michel / Dos carton avec tampon humide d’atelier et mention manuscrite « Carnac croix du Mont St michel »
  • JC-Plouharnel-1 : CAB / Plouharnel. Dolmen de Crucuno / Dos carton imprimé et mention manuscrite : « Plouharnel, dolmen de Crucuno »
  • JC-Locmariaquer-1 : CAB / Locmariaquer, la Table des Marchands / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Locmariaquer, Dolmen des Marchands » et « Locmariaquer, Bretagne 1888 »
  • JC-Locmariaquer-2 : CAB / Locmariaquer, Grand Menhir Brisé / Dos carton imprimé et mention manuscrite « Locmariaquer, Grand menhir Brisé » et « Grand Menhir Brisé près de Locmariaquer, Bretagne, 1888 »
  • JC-Locmariaquer-3 : CAB : Locmariaquer, Dolmen de Mané Rutual / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite  « Locmariaquer, Dolmen de Rutual »
  • JC-Locmariaquer-4 : CAB / Locmariaquer, Tumulus du Mané Lud / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Locmariaquer, intérieur du Manélud »
  • JC-Saint-Philibert-1 : CAB / Saint-Philibert, Dolmen de Kéran / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Locmariaquer, Dolmen de Kéran »
  • JC-Saint-Pierre-Quiberon-1 : CAB / Saint-Pierre-Quiberon, Dolmen de Roc-en-Aud / Feuille. Au dos : Cachet humide d’atelier et mention manuscrite « Quiberon, Dolmen de RochXXXXX »
  • JC-à situer-1 : CAB / Dolmen non situé / Feuille. Dos vierge

Philippe Le Port pour Les Vaisseaux de Pierres

Webographie et notes

  1. Il apparait par exemple pour 1892 dans l’Annuaire général et international de la photographie à « Morbihan, Auray ». ↩︎
  2. Le “format cabinet” (CAB) désigne une épreuve photographique tirée sur papier sensible d’une dimension de 10 × 15 cm en moyenne, présentée et contrecollée sur carton fort. Les dimensions de la carte en elle-même sont de 10,8 × 16,5 cm. Elle peut être imprimée des deux côtés (signature du studio, mention publicitaire, date, etc.). ↩︎
  3. Le portrait “carte-de-visite” (CDV), désigne un format de photographie qui apparaît en France en 1854. Le tirage sur papier de la photographie est de faible dimension, soit 5,2 cm sur 8,7 cm : il est ensuite contrecollé sur un carton qui adopte le format d’une carte de visite en usage dès cette époque, soit 6,2 cm ↩︎
  4. Hervé Lestang. http://www.portraitsepia.fr/photographes/coupe/ que nous remercions. ↩︎
  5. Voir leur catalogue tarifs 1933 en vente sur https://www.le-livre.fr/livres/fiche-r320150577.html ↩︎
  6. « A l’entré du musée, Zacharie présente un échantillon des tirages photographiques qu’il cède après les avoir achetés à un photographe d’Auray… En Septembre 1891, Zacharie achète pour 400 francs une chambre photographique. ↩︎
  7. « Le dolmen de Crucuno est universellement connu ; de dimensions extraordinaires, c’est par là qu’il appelait les mesures d’acquisition. Celles de restauration ne nécessitaient qu’une mise en état, qu’un déblai intérieur. Servant tour à tour de grange ou d’écurie, il demeurait inabordable une grande partie de l’année. Tout son encombrement, intérieur et extérieur, a disparu ; dégagé, puis environné de barrières, jamais, comme aujourd’hui, ses énormes dimensions ne furent plus facilement appréciables. Il n’y avait nulle restauration à y opérer, et il ne pouvait s’y faire ni observation, ni découverte nouvelle dans les déblais qui l’encombraient. C’est une magnifique et remarquable propriété de l’État. » Félix Gaillard : Rapport sur les restaurations des monuments mégalithiques au 19 juillet 1883 ↩︎
  8. Information de Christian Obeltz que nous remercions. ↩︎
  9. JC-Carnac-Ville-1 ; JC-Carnac-Ville-3 ; JC-Carnac-Ménec-4 ; JC-Locmariaquer-1 ; JC-Locmariaquer-2 ↩︎

Pour citer cet article : Le Port P., 2023. Photographe d’atelier et Photographe des Mégalithes (3). Joseph-Marie Coupé à Auray (1834-1895). In : Les Vaisseaux de Pierres. Exploration des imaginaires autour et sur les mégalithes de Carnac et d’ailleurs, mis en ligne le 8 mai 2023.- https://lesvaisseauxdepierres-carnac.fr/, consulté le : …

Cet article a 3 commentaires

  1. Obeltz Christian

    La photo du dolmen de Crucuno est une sacré rareté, car l’une des seule (la seule?) à montrer un des orthostates du couloir encore en place….Il est aujourd’hui disparu. Voilà donc une jolie trouvaille !
    Christian

  2. Les vaisseaux de pierres

    Merci Christian… Je m’empresse de rajouter ton observation dans le corps du texte. Encore merci.

  3. Photographe

    @ Christian. La photo du Dolmen de Crucuno par Ferdinand Carlier (voir article) montre une des orthostates couchée qu’on trouve dans le dessin de Blair et Ronalds de 1832

Laisser un commentaire