Alfred Marzin : de l’art de la gravure sur bois

image_pdfimage_print

A bord des Vaisseaux de Pierres, il y a un art pour lequel nous avons une sensibilité toute particulière, celui de la gravure.

Marzin A., 1932. En Bretagne. Le Morbihan, texte et illustration de A. Marzin. Paris, Chemin de Fer de Paris à Orléans, 1932 (imp. A. Tournes, Paris).- 40 p. (n.p.), 18 illustrations dans le texte, 1 carte.

Peintre, graveur xylographe et illustrateur, Alfred Marzin (Saint-Yrieix, 1880 – 1943, Nantes), fait encore partie des petits maîtres bretons méconnus. Élève de Yan’ Dargent, expose au Salon des Artistes Français de 1920 à 1939, dont il est lauréat à plusieurs reprises. Sa production est exclusivement consacrée à la Bretagne : vues de ports et de petites villes, scènes de la vie quotidienne des paysans et des pêcheurs.

En 1931 et 1932, il rédige et illustre pour le compte de la Compagnie des Chemins de Fer de Paris à Orléans (dont il est employé), des brochures touristiques consacrées au Finistère et au Morbihan. C’est dans cette dernière que l’on découvre cette très belle gravure sur bois des alignements de Carnac.

Tiens, à propos de gravure, le Centre des Monuments Nationaux construit en partie son offre d’Éducation Artistique et Culturelle à destination des scolaires autour de la découverte des techniques de la gravure. Les productions des enfants sont très régulièrement exposées sur les trois sites gérés par le CMN, à savoir les Alignements de Carnac et le Site des Mégalithes de Locmariaquer dans le Morbihan, le Cairn de Barnenez à Plouézoc’h dans le Finistère.

Seront ainsi présentés dans la Maison des Mégalithes, jusqu’au 23 juin 2023, les travaux des élèves d’une classe de 6ème du collège des Korrigans à Carnac. L’exposition temporaire s’intitule joliment : “Les Petits Mégalitheurs. Monuments en couleurs”. Le CMN toujours, proposait en 2021 des séances d’initiation à cet art exigeant : des Journées “Mégalithographies” en partenariat avec le Collectif La Maison à Vannes dont nous reparlerons assurément. Nous espérons que cette propositions sera renouvelée.

Quant au Musée de Préhistoire de Carnac, son service des publics propose régulièrement, à l’occasion des vacances scolaires, des ateliers de découverte par le geste autour de l’art gravé néolithique, en particulier celui de Gavrinis…

Et oui, la gravure, l’art gravé sur stèles, l’art pariétal est au cœur même de ce que les archéologues appellent le “phénomène carnacéen”, il y a 6500 ans. Il constitue notre seul lien avec les imaginaires de nos ancêtres de la préhistoire récente. Comme quoi, nous n’avons pas fini de parler de gravure et des gravures à bord des Vaisseaux de Pierres.

Cyrille CHAIGNEAU pour Les Vaisseaux de Pierres

Pour citer cet article : Chaigneau C., 2023. Alfred Marzin : de l’art de la gravure sur bois. In : Les Vaisseaux de Pierres. Exploration des imaginaires autour et sur les mégalithes de Carnac et d’ailleurs, mis en ligne le 25 janvier 2023.- https://lesvaisseauxdepierres-carnac.fr/, consulté le : …

Laisser un commentaire